À PROPOS

    FRACTURES COLLECTIF DE PHOTOGRAPHES






    NOTRE MISSION
    Notre mission est de raconter des histoires qui interpellent le public sur la question des luttes des hommes à travers le monde, illustrant la nécessité d’un changement radical en matière politique, sociale, économique et environnementale.

    NOTRE CONTEXTE
    Le XXIe siècle est marqué par la convergence d’un certain nombre de crises planétaires – au niveau politique, social, économique et environnemental. Cachées jusque-là par un paradigme global de croissance à l’infini, des “fractures” se révèlent. Pour notre collectif, ces “fractures” représentent un moment décisif dans notre histoire, un moment à partir duquel des préjugés encore répandus en matière politique, sociale, économique et environnementale semblent devoir s’effondrer. Notre travail donne principalement à voir des histoires de lutte, de croissance, de consommation, de souffrance et de résistance qui montrent comment ces “fractures” ont façonné la vie des hommes. Nous espérons par là inscrire ces histoires dans la mémoire collective, mais aussi faire de leur existence même un défi contre l’acceptation passive de ce statu quo. Nos lecteurs, et plus généralement ceux qui verront notre travail, pourront se rendre compte par eux-mêmes que la croissance permanente n’est pas un modèle viable. Au contraire, notre conviction est que si cette convergence des crises a une signification, c’est que le changement est inévitable.

    NOTRE HISTOIRE
    Fractures Photo est un collectif de photographie documentaire fondé au printemps 2011. Il est constitué de quatre photographes professionnels et d’un graphiste. Guillaume Darribau, William Sands et Nora Meesen sont tous trois installés à Barcelone (Espagne). Anderson Barbosa vit à São Paulo (Brésil) et Oscar B. Castillo vit entre Caracas (Venezuela) et Mulhouse (France). Le collectif est né d’une passion commune pour la photographie documentaire et surtout d’une expérience partagée de la lutte au sein de mouvements sociaux alternatifs.